La fille du Martin en route pour NYC

10/18/2013

J’ai assisté à la fin de l’été à la première du film La fille du Martin dans le cadre du Festival des Films du Monde de Montréal. J’avais promis d’en faire une revue et je me suis fait rappeler récemment que je n’avais pas donné suite. Indeed!

Comme les 3 frères sont en route vers New York où ils présenteront le film dans le cadre du NYC Independant Film Festival, c’est l’occasion idéale pour ré-actuliaser ma critique malgré quelques semaines de retard.

Tourné à la Pourvoirie des Laurentides dans les environs de La Droée (près du Lac St-Jean), le film profite d’un décor sublime, filmé d’une main de maître. La photographie et la direction artistique sont épatantes et on ne pourrait jamais deviner qu’il s’agit d’une première oeuvre. L’histoire est simple et rafraîchissante et les acteurs sont crédibles et attachants. L’humour est bien dosé et même les personnages secondaires ont une personnalité colorée dont on se rappelle longtemps. J’ai assisté à la première avec ma soeur Laurence et nous nous émouvions comme des adolescentes quand la tension montait entre les 2 personnages principaux et nous sommes ressorties de là sur un high devant la qualité du film, la polyvalence des Thivierge et de leur équipe qui ont réalisé une oeuvre bien ficelée qui en laisse présager une multitude d’autres.

Chapeau à toute l’équipe qui m’a donné terriblement envie de m’initier à la pêche et à la chasse pour aller voir de mes yeux ces magnifiques paysages et ces charmants personnages.

Suivez-les sur Facebook et sur Twitter